• SANTE & CITOYENNETE

    SANTE & CITOYENNETE

  • Certains mots font mal : ils blessent et résonnent dans la tête. C'est ce que l'on peut voir dans un clip créé par l'Observatoire de la violence éducative quotidienne qui passe actuellement à la télévision. 1 enfant sur 3 serait victime de violences psychologiques.

    Des acteurs adultes y répètent les mots blessants ou les phrases humiliantes que leurs parents leur disaient étant petits («Qu'est-ce que j'ai fait pour avoir un fils comme toi?» ; «Tu as toujours été plus lent que ton frère» ; ou encore «Tu n'es qu'un bon à rien ! »...) et on comprend que ça les a traumatisés et leur a  fait perdre confiance en eux.

    https://youtu.be/lRCKnN3DReU

    Cette vidéo nous fait réfléchir et veut nous faire comprendre que les mots ont des conséquences. Alors utilise-les avec prudence ! 

    1 mot peut être comme 1 coup de poing...

    https://i.skyrock.net/8085/32178085/pics/1662009276.jpg

    Lydia O. (5B)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •    Les conditions de vie des élèves sont elles de plus en  plus difficiles ?   Le conseil d'évaluation du système scolaire en France a publié une enquête en octobre 2017 sur la qualité de vie à l’école. Et les collégiens mais aussi les lycéens se plaignent principalement du bruit dans les cantines et du manque d'hygiène dans les toilettes. En effet, il n'y aurait pas souvent de papiers toilette ni de savon, ce ne serait pas toujours propre et il n'y aurait pas de chauffage dans les toilettes.

    A bas les toilettes sales !

    http://ul.fcpe.rueil.free.fr/images/wc.jpg

    Le conseil d'évaluation a fait cette enquête car ces problèmes auraient une influence sur la scolarité des élèves et sur leur bien être à l'école. Beaucoup d'élèves se retiennent d'aller aux toilettes et risquent d'attraper des infections urinaires...

    Nous sommes tout à fait d'accord avec cette enquête car les toilettes sont un vrai problème...  

    Carla & Wissal (4D)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le jeudi 26 octobre, une campagne en ligne ciblant les auteurs de violences sexistes a été lancée par le gouvernement.  «Arrêtons-les!» est son nom. 

    Cette campagne sera diffusée sur le site internet du secrétariat d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes et sur les réseaux sociaux. On y trouve des petits films d'animation qui rappellent les sanctions en cas de comportement sexiste ou à caractère sexuel. Par exemple, si un homme touche les fesses d'une femme qui montent les escaliers ou pour avoir embrassé de force une copine dans une soirée, il risque jusqu'à 5 ans de prison et 75000 euros d'amende et si un homme traite une femme de «salope» parce qu'elle portait une jupe,  il peut avoir jusqu'à 6 mois de prison et 22500 euros d'amende.

    «Arrêtons-les»

    http://www.actu-maroc.com

    Le but de cette campagne est de faire comprendre aux auteurs la gravité de leurs actes et pousser les femmes à porter plainte.

    Je trouve choquant que des comportements existes existent et je ne sais pas ce qui leur passe par la tête pour harceler ou violer des filles ! Ce sont des êtres humains et pas des objets !

     Lamia (4B)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Aujourd'hui, les femmes sont aussi accros que les hommes aux écrans. En effet, 80% d'entre elles passent trois heures ou plus devant leur téléphone, leur tablette, leur ordinateur ou leur télévision : elles restent donc sédentaires.

    Il y a donc un risque de diabète ou de problèmes cardiaques. Tout ça à cause des nouvelles technologies qui nous empêchent de bouger ! Mais l'OMS nous recommande à tous de faire 15 minutes de marche  tous les jours ou 1h15 de sport intensif par semaine.

    Les femmes sont en danger !

    http://www.66millionsdimpatients.org

    Nous trouvons que c'est n'importe quoi ce qu'elles font car c'est très dangereux.

    Bryan & Djibril (4D)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  Depuis le 1er octobre 2017, il sera interdit de fumer la cigarette électronique dans les lieux publics. La cigarette électronique a donc fait ses adieux aux lieux publics. En effet, la cigarette électronique est interdite dans les espaces partagés comme les salles de réunions, les cantines, les lieux publics et dans tous les transports sauf sur les quais, dans les bars, les discothèques, les restaurants et les magasins. Les fumeurs sont agacés par ce règlement.  

    Bye Bye la cigarette electronique !

    https://www.arret-cigarettes.com

    Mais nous pensons que cette mesure est bonne pour la santé de tous et pour l'environnement car les non fumeurs n'ont pas envie de fumer malgré eux !

     Alexia et  Soraya (4D)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique