• C'est un film réalisé par Jeanne Herry avec comme acteurs principaux Sandrine Kiberlain et Gilles Lellouche.

    C’est l’histoire d’une jeune mère d’une vingtaine d’années qui accouche en urgence mais elle ne souhaite  pas garder l’enfant. Les infirmières se doivent de ne pas le laisser sans parents. Elles préviennent une assistante sociale qui demande à une famille d’accueil de garder le bébé le temps qu’il se fasse adopter. C’est un homme qui s’en occupe ; cet homme va s’investir et s’occuper du bébé, le changer, le nourrir, le sortir etc…

    Pupille

    https://static1.purepeople.com

    Un jour, il apprend que le bébé va devoir partir et se faire adopter par une dame nommée Alice qui a toujours rêvé d’avoir un enfant mais n’a   jamais réussi et cela a détruit son couple  . Alice va plusieurs fois rencontrer le bébé et essayer de le changer, le laver, le nourrir... sous les yeux experts de l'assistante sociale et de l’homme. Mais, elle va avoir du mal mais va tout faire pour avoir sa garde. La femme, une fois chez elle, va prendre énormément de temps avec l’enfant.

     On le conseille car d’abord c’est un film éducatif qui nous apprend des choses sur les démarches d’adoption et la prise en charge des  enfants abandonnés.

    Puis, il nous fait réfléchir sur l’abandon et nous fait comprendre que même un nourrisson est sensible et souffre du manque de communication et d’affection. Il est important de communiquer avec un petit et lui montrer son amour constamment en lui parlant, en le câlinant, en le prenant dans les bras...

    Enfin, c’est un film émouvant, touchant ; on voit l’histoire à travers plusieurs personnages et on voit combien la démarche d’adoption est difficile et comment les couples galèrent et souffrent.

    Lina (5A), Chahinez, Imane H. & Imane B.A.(4F)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •    En Afrique du sud, au port Elizabeth en Afrique du sud, en mars, une baleine a avalé un plongeur, plus précisément un scientifique qui cherchait à filmer les dauphins, les requins...

    https://youtu.be/ChcEb6mlEUo

    Au moment où il prenait une photo, il s'est retrouvé brutalement dans le noir. Il a compris qu'il était dans la gueule d'une baleine.

     Une baleine avale un homme et le recrache !https://www.sudinfo.be

     C'était un accident : elle l’a avalé par mégarde car les baleines ne s'en prennent jamais aux humains. Et peu après,  elle l'a recraché et il en est sorti indemne.                                                              

    Une baleine ne doit pas être dérangée par un humain...

    Hugo B. (4F)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le 22 janvier dernier, aux États-Unis, à Craven en Caroline du Nord, un enfant de 3 ans a été porté disparu alors qu'il faisait moins 0 degrés. Après trois jours de recherche intensive, on l’a enfin retrouvé, l’enfant était frigorifié mais sain et sauf.

    La version de l’enfant a particulièrement étonné les policiers : il explique avoir été aidé par un ours pendant deux jours dans la nature. Une version confirmée par sa tante, Breanna Hathaway, qui a raconté l’histoire sur les réseaux sociaux.

     

    Un ours sauveteur !

    https://remeng.rosselcdn.net

    La police doit encore trouver comment l’enfant a disparu. Au moment des faits, il jouait avec ses amis dans le jardin de sa grand-mère avant de disparaitre.

     Je trouve cette histoire incroyable : soit l'enfant a beaucoup d'imagination car au vu des caractéristiques de l’ours et la difficulté à trouver de la nourriture, l’ours aurait déjà mangé l’enfant..., soit les miracles existent vraiment vu qu'il a survécu au froid et à la faim pendant trois jours, on ne sait comment...

    Ambre A. (6F)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Six élèves de la classe média du collège Louis-Armand font des propositions dans le cadre du Grand débat national. La préfète, Sophie Brocas, accepte de recevoir officiellement le cahier de leurs idées. « On s’est senti vraiment citoyens  à part entière ». 

     Il y a des jours qu’on n’oublie pas. Le mercredi 3 avril 2019 fera partie de ces jours qui resteront dans la mémoire des six élèves de la classe média du collège Louis-Armand de Dreux. Ce jour-là, on est six en compagnie de Sandrine Dupuis, notre principale, de nos professeures Leila Enouski et Marine Bouchard. On quitte le quartier des Bâtes, on quitte Dreux, pour aller à la préfecture, à Chartres.

     Des élèves de la classe média en Grand débat avec la préfète d’Eure-et-Loir

                                         Remise officielle des propositions par Imane et Shanna

      

    Nous sommes reçus par Sophie Brocas, la préfète d’Eure-et-Loir, dans le cadre du Grand débat national. Nous venons lui remettre le cahier de propositions que l’on a élaboré, avec Valérie Beaudoin, journaliste à L’Echo Républicain, dans le cadre de la classe média et du travail que l’on mène sur les valeurs de la République, la laïcité et les sujets d’actualité.

    Pas un d’entre nous n’a eu l’occasion d’aller à la préfecture. encore moins à l’hôtel Ligneris où ont lieu les cérémonies officielles et, on l’apprendra au cours de la visite, se trouvent les appartements privés de la préfète.

     Le lieu est vraiment grandiose, le bâtiment chargé d’histoire est impressionnant. Béatrice Tanguy travaille au cabinet de la préfète. C’est elle qui nous accueille et nous conduit dans une grande salle de réunion. Le stress commence à monter, on reste un peu figé en attendant l’arrivée de la préfète, les consignes des professeurs défilent dans nos têtes : être corrects, rester debout jusqu’à ce qu’on nous invite à nous asseoir, le plus dur sera de prendre la parole en public.

     Surprise : Evelyne Mège entre dans la pièce en compagnie d’une collaboratrice. La directrice académique de l’Education Nationale est invitée à participer à la rencontre. La préfète arrive, à son tour, avec sa directrice de cabinet. Elle est souriante, élégante dans une robe de velours bleu nuit, notre anxiété s’efface au fil de la rencontre. Dès les premiers mots, on se rend compte que nos interlocutrices sont très à l’écoute. Une vraie discussion s’installe entre elles et nous, elles écoutent nos propositions, la préfète les commente. Soudain, nous ne sommes pas de simples collégiens mais aussi des citoyens.

    Des élèves de la classe média en Grand débat avec la préfète d’Eure-et-Loir

     http://www.lechoquartiers.fr/2019/03/13/les-collegiens-de-louis-armand-font-leur-grand-debat/

     Elle en prend même l’engagement : Nos propositions seront remises au ministre de l’Éducation et au ministre de l’Intérieur.  Notre travail prend tout son sens. Jusqu’à présent, la politique, les débats d’actualité ne faisaient pas partie de notre univers. L’expérience de la classe média nous ouvre d’autres horizons. Mais, cette rencontre du mercredi 3 avril nous fait franchir un cap : nos idées seront gravées dans l’histoire de la République. Juste un peu de vertige avant de se dire que cela valait le coup de sacrifier un mercredi après-midi pour découvrir la préfecture et rencontrer la préfète.

     

    Maxime G., Chahinez B., Imane B.et Oumaima Z.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • En raison des vacances de Février, nous n'avons pas publié de page. Nous nous sommes rattrapés en mars en publiant deux pages à quelques jours d'intervalle.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires