• NOUVELLES LOCALES

    NOUVELLES LOCALES

  •  Après plusieurs mois de travaux, la gare de Dreux a été complètement rénovée. Elle offre maintenant plus de confort et d'espace. Ainsi, les chauffeurs de bus pourront manœuvrer plus facilement.

    La nouvelle gare de Dreux

    Le quai est plus grand, plus moderne mais surtout il y a un toit au-dessus du quai pour abriter les passagers qui attendent leur train avec plusieurs bancs à leur disposition.

    La nouvelle gare de Dreux    

    La gare disposera aussi de plus de lignes et de plus de sécurité. L'accès est facile pour tous, même les personnes handicapées.

     La nouvelle gare est trop belle !

    Kylian P. (5F)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • Avec une centaine d’élèves du collège, nous avons été voir au Cinécentre le lundi 20 mars le film « Couleur de peau : miel » de Jung.  Quelques élèves du club journal du collège ont eu la chance de rencontrer le directeur du Festival "Regards d’ailleurs" juste après la séance. Il nous a expliqué l’origine et le fonctionnement de cette action culturelle.

      Festival Regards d'ailleurs    Festival Regards d'ailleurs

     

     Le Festival Regards d’ailleurs a été créé il y a 15 ans par Thierry Méranger, professeur au lycée Rotrou, responsable de l’option cinéma. Il est maintenant géré par l’association « Fenêtres sur films ». A l’origine, ce festival avait pour but de créer l’occasion de montrer du vrai cinéma aux élèves de l’option cinéma.

    Ce Festival permet aussi de donner une autre image de la ville en plus d’une ouverture culturelle car chaque année, un pays est à l’honneur.  Et cette année, c'est la Corée. Cela permet d’accueillir des invités différents chaque année : des réalisateurs, des comédiens…

    Festival Regards d'ailleurs

    http://www.coreemagazine.com

    Il y a une alternance entre les pays proches, plutôt européens, et les pays lointains pour des raisons de budget.  Cette action est financée grâce aux collectivités territoriales (villes, régions…) et aux sponsors (Kia…).

    Les films sont diffusés partout dans la ville : au cinéma, au théâtre, à la médiathèque, au lycée Rotrou… mais aussi dans les villages de l’agglomération (Garnay…). Le programme est très large pour toucher tous les publics : 5 séances ont été réservées aux classes de collège et lycée, une douzaine pour les écoles de l’élémentaire. La très grande majorité des projections sont gratuites notamment toutes celles pour les scolaires.

    Le Festival s’est développé au fil des années : il accueille des milliers de spectateurs, aussi bien les scolaires que les adultes. Il y a des séances particulières pour les jeunes mais l’idéal, ce sont les séances mixtes quand toutes les générations sont présentes pour voir un film.

    Cet événement permet de mettre en avant des vieux films qu’on n’a pas l’habitude de voir au cinéma. L’objectif est de sélectionner des films qui sont représentatifs de ce qui est dans le pays. Par exemple, en Corée, on voit bien que le fil rouge entre la majorité des films est la question de l’adoption car des milliers de Coréens ont été déracinés et adoptés à l’étranger.

    Le festival dure 4 semaines : c’est un des plus longs festivals de France. Plusieurs activités sont organisées en plus des projections de films : il y a une exposition sur la Corée, des repas, des concerts… Le festival est fier de comptabiliser plus de 8000 entrées : c’est un chiffre important pour une petite ville comme Dreux.

    L’idée est que les gens vivent leur vie mais qu’ils aient la possibilité pendant la période du festival de voir une dizaine de films pour une petite somme.

    Lila G. & Assia B. (5ème)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • Tout d'abord qu'est-ce-qu'une Z.E.P ? C'est une Zone d'Education Prioritaire.  Les lycées qui faisaient partie d'une ZEP  risquent d'en être exclus. C'est pourquoi plusieurs lycées de Dreux se sont sentis concernés par ce mouvement national comme les lycées Branly, Violette...

    Touche pas à ma Z.E.P !

    http://www.lechorepublicain.fr

    Les professeurs de ces lycées refusent qu'on leurs retire ces moyens supplémentaires qui empêchent notamment d'avoir des classes surchargées. 

    Le collectif Touche pas à ma Z.E.P a organisé une gréve début janvier pour maintenir certains établissements en Z.E.P. Environ 90 établissement ont été présents à la manifestation qui a eu lieu place de la république à Paris. En réponse à ce mouvement, la ministre de l'éducation, Najat Vallaud-Belkacem, a  annoncé la création de plus de 450 postes pour les lycées ayant le plus de difficultés et présence de plus d'adultes  pour encadrer les élèves de plus en plus nombreux.

    L'autre point qui dérange les professeurs, c'est que la rémunération due au fait d'être en Z.E.P va disparaitre aussi car travailler en ZEP permet de gagner un peu plus d'argent chaque mois, environ 100€ par mois.

    Je pense que c'est bien de ne pas se laisser faire car la Z.E.P est une bonne réforme qu'il faut conserver et même améliorer.

    Shayma B. (3E)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Un ancien surveillant du collège Louis Armand de Dreux est devenu champion de France de saut en hauteur. Ce dimanche, Abdoulaye Diarra est champion de France pour la quatrième fois. Il a franchi une barre à 2,22m de hauteur. Il a été décoré en 2008, 2009, 2016 et maintenant en 2017 .

    Abdoulaye Diarra est devenu champion de France

    http://image1.lechorepublicain.fr

                                               Léa W. et Sarah N. (5B)    

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • Le 20 janvier 2017, au théâtre de Dreux, la Compagnie des Pendards, une troupe qui vient de Paris, a joué la pièce de Molière "Les fourberies de Scapin". La salle était pleine de collégiens et de lycéens. En plus, le metteur en scène, Imad Assaf, et ses comédiens nous ont réservé un accueil sinistre dès notre entrée au théâtre : il y avait un cercueil, des comédiens habillés en noir à côté et on nous a demandé de mettre une bougie pour le défunt. Ça faisait peur, on ne s'y attendait pas.

    La pièce a duré 1h45 mais on n'a pas vu le temps passer. C’était une mise en scène très moderne avec un décor qui faisait penser à un entrepôt, à des personnages habillés comme à notre époque. Donc, la pièce était plus intéressante et plus drôle, mais parfois il y avait des passages qui faisaient peur. A la fin,les comédiens sont venus nous rejoindre pour répondre à nos questions.

                         Les fourberies de Scapin       Les fourberies de Scapin

    Quelques volontaires se sont rendus le mercredi après-midi pour assister aux répétitions et discuter avec la troupe.

    Les fourberies de Scapin

    J'ai aimé cette pièce car elle était comique et moderne. Elle m'a aidée à bien comprendre l'histoire qu'on étudie en cours de français.

     Assia B. (5D)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique