• Le collège organise sa commémoration

    Vendredi 9 novembre, rendez-vous pour notre premier reportage à l’extérieur en tant que journalistes. Aller sur le terrain, prendre des photos, des notes, interviewer des participants nous a fait nous sentir comme de vrais journalistes. On a accompagné deux classes de cm2 de l’école Berthelot et deux 6eme de notre collège Louis Armand qui ont imaginé et créé une cérémonie pour commémorer la mort des soldats de la 1ère guerre pour la France, devant le monument aux morts à Dreux.

     

    Malgré le froid, c’était une très belle commémoration avec Maxence, un élève de 6F, en chef de cérémonie. Malgré son très jeune âge, il nous a bluffés car il était très à l’aise dans son rôle. Aucun signe de stress quand il a fallu présenter le programme de la matinée. Sa voix était pleine d’assurance : un futur homme politique ! Et pourtant, il y avait des personnalités importantes comme le Maire, le sous-préfet, le député, l’inspectrice…

    Le collège organise sa commémoration

    C’était notre première participation à une commémoration et on a ressenti un sentiment de fierté de voir l’implication des élèves de notre secteur. Tous portaient une cocarde qu’ils avaient confectionnée et il y avait deux élèves porte-drapeaux : on se croyait à l’Elysée ou au défilé du 14 juillet surtout quand ils ont commencé à chanter en chœur la Marseillaise. C’était vraiment touchant et nous, avec le public constitué des familles des enfants et des passants, nous les accompagnés en chœur. Et ce moment fort a été accentué par une minute de silence que tout le monde a respecté.

    Le collège organise sa commémoration

    Puis, ils ont enchainé avec la chanson de Craone qui nous a transportés dans les tranchées ; on imaginait bien à la fois la souffrance, le désespoir des soldats et leur détermination. La cérémonie s’est clos avec l’énumération des noms des soldats morts ; le nombre était impressionnant. On n’avait pas conscience de cette boucherie humaine : on sait que la guerre tue mais pas à ce point-là !

    Par la suite, une lecture des lettres de poilus et de leur biographie nous a vraiment émus. On avait de la compassion pour ces soldats qui ont sacrifié leur vie pour la liberté de la France. On s’identifiait à eux en partageant leurs émotions au combat.

    Le temps de quelques heures, cette cérémonie nous a transportés à l’époque de cette guerre. On a même oublié le froid ; leurs chants nous ont réchauffé le cœur. C’était un très bel hommage clos par la marseillaise et un discours du député, de l’inspectrice et de la Principale qui ont complimenté les élèves sur leur implication dans ce projet.

    Nous pensons que nous devrions commémorer la mort des soldats chaque année dans les écoles et collèges.

    Chahinez B., Imane B., Hugo B. (4F)  


     

    « Des enfants trouvent un serpent...Le prix Mangawa »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :